XXIème

« Je n’ai pas insisté. Comme je suis d’un naturel assez résigné, j’ai fait comme tout le monde. J’ai accepté. J’ai signé un “blanc-seing”, et je me suis mis à naître, en dépit de cet inconvénient. Est-ce que certains bébés refusent ? Et comment s’en tirent-ils, les nouveau-nés qui ne naissent pas ?
C’est très étrange de naître. Ça devrait être interdit. Combien faut-il de hasards, de chances et de coïncidences pour que vous naissiez en ce siècle ou les Daces, à cette seconde et pas à la seconde précédente, dans cette famille-là et non dans une famille chinoise ou cap-verdienne, à Digne et non à Tombouctou ou à Manosque. Oui, dans les nuits de Bélem, je me disais qu’on a bien peu de chances de naître compte tenu les milliards de conditions qu’il faut réunir pour apparaître quelque part, et qu’en réalité, contrairement à ce que l’on pense généralement, personne n’a jamais réussi à naître, et c’est ce qu’ils veulent dire, ceux qui pensent que la vie est un songe. Moi, je serais moins prétentieux. Je dirais simplement que c’est très surfait, la naissance. »

Nuits tranquilles à Bélem, Gilles Lapouge.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s