XXIème

《 C’est facile de dire qu’ici c’est une prison quand on cherche pas à scier les barreaux pour s’en échapper.
Et les grandes personnes c’est pareil.
C’est plein de points d’interrogations sans réponse parce que tout ça reste enfermé dans la tête sans jamais sortir par la bouche. Après, ça se lit sur le visage toutes ces questions jamais posées et c’est que du malheur ou de la tristesse.
Les rides, c’est rien qu’une boîte à questions pas posées qui s’est remplie avec le temps qui s’en va. 》

Autobiographie d’une courgette, Gilles Paris.

Publicités
XXIème

《 Je crois que c’est ça, l’ordre du monde, tu sais, Yannis. C’est quand tu ne peux pas savoir à l’avance comment les oiseaux vont crier, ou comment le meltème va souffler entre les pierres, ni quand la mer va s’écraser contre le parapet. Mais tu es heureux d’écouter ces bruits comme ils viennent à toi. L’ordre du monde, c’est quand tu es heureux. Même si les choses changent. 》

L’enfant qui mesurait le monde, Metin Arditi.

XXIème

« Quand t’es à terre, y a toujours des types qui semblent éprouver un malin plaisir à te marcher dessus et à poser un pied sur ta nuque au lieu de t’aider à te relever. C’est dégueulasse, mais la nature humaine l’est, par bien des aspects. Et, évidemment, quand tu cours à ras de terre avec tous les clebs affamés, t’es surtout amené à voir des pattes, des griffes et des trous du cul. »

Docteur Sleep, Stephen King.

XXIème

« As-tu jamais attendu des heures et des heures à te grattouiller patiemment là où ça te démengeait, à essuyer ton nez, à fixer la porte en attendant qu’elle s’ouvre, à attendre qu’en face de toi apparaisse une belle histoire ? Ton histoire à toi, non mais ! Pas celle de quelqu’un d’autre, pas un rôle mineur dans la pièce de quelqu’un d’autre, mais la tienne. Ta propre histoire ! As-tu jamais désiré jouer le rôle principal dans ta propre histoire ?

Ta propre histoire, penses-y, ton histoire à toi. Que pourrait-elle être ? »

Le Chateau, Edward Carrey.