XXème

« qu’on me fiche la guerre. »

Destinée arbitraire, Robert Desnos.

Publicités